Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de OAO DZ
  • Le blog de OAO  DZ
  • : Un Blog consacré à l'Humeur du moment...
  • Contact

Recherche

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 17:21

Tous les joueurs de tennis qui entament une carrière professionnelle rêvent d’être un jour le number one de la discipline. Mais, comme dans tant d’autres domaines, s’il y a beaucoup d’appelés, il y a, par contre, peu d’élus. Et quand, après beaucoup de sacrifices de toutes sortes, on vit la plénitude de son talent avec la place de numéro 1, on n’a pas pour autant atteint le nirvana. L’appétit venant en mangeant, une fois un objectif concrétisé, on en vise un autre. Le Grand Chelem devient alors la clé qui ouvre enfin la porte dorée de la légende du sport. Ils ne sont pas bien nombreux ceux qui ont réussi l’exploit suprême de gagner les quatre plus prestigieux tournois du monde, ceux qui composent le fameux Grand Chelem, et qui sont, dans l’ordre : l’Open d’Australie, Roland- Garros, Wimbledon et l’US Open. Seuls deux joueurs y sont parvenus à ce jour: l’Américain Donald Budge, en 1938 (Décédé le 14 décembre 1999) et l’Australien Rod Laver, en 1962 et 1969. Depuis, aucun autre joueur n’a pu rééditer l’exploit.

Chez les femmes, trois joueuses sont au firmament : Maureen Connolly (1953- USA), Margaret Smith- Court (1970- Australie) et l’actuelle épouse de Andre Agassi, Steffi Graf (1988 - Allemagne). Ce rappel était nécessaire pour bien montrer toute la difficulté de gagner le Grand Chelem sur quatre surfaces de jeu différentes.

L’espoir fait vivre

Deux hommes ont ce projet en tête, mais ils ne le diront jamais publiquement, tant ils sont modestes, et ce, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’étant pas, l’un et l’autre, du genre à plastronner. Il s’agit de Roger Federer et de Rafael Nadal. Le premier cité est considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, bien qu’il soit peu fiable de s’engager dans de telles comparaisons avec des périodes qui ne sont pas de même nature, sur tous les plans. Nadal, dont la formidable envie de vaincre est connue de tous, a brisé tous les tabous en malmenant Federer ces deux dernières années. Qu’en est-il du présent exercice ? Nadal a remporté l’Open d’Australie, faisant pleurer Federer lors de la remise des prix. Ce sera son seul grand titre, perturbé ensuite, par des blessures à répétition. Le Suisse a bouleversé tout le public de Paris, et même bien au-delà, en gagnant enfin Roland- Garros, le seul titre majeur qui n’était pas encore à son formidable palmarès. Federer a ensuite remporté Wimbledon à l’issue d’une phénoménale finale, qui restera dans l’histoire de ce jeu, en s’imposant à l’Américain Andy Roddick. En l’emportant à Wimbledon, Federer devenait le seul joueur à avoir inscrit à son actif 15 titres majeurs, dépassant ainsi l’Américain Pete Sampras (14 succès). Lequel était présent dans la tribune officielle pour applaudir sportivement la perte de son record. Federer était encore en finale de la dernière levée du Grand Chelem : l’US Open. Malheureusement pour lui, le jeune argentin Juan Martin Del Potro, un nom à retenir pour le futur, « sortait » un match extraordinaire de derrière les fagots pour battre le Maître.

Quatre tournois de haut niveau pour trois vainqueurs différents. Ce n’est pas cette année encore que l’on rejoindra dans la légende Donald Budge et Rod Laver. Peut- être l’an prochain. Il faut toujours y croire : l’espoir fait vivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires