Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de OAO DZ
  • Le blog de OAO  DZ
  • : Un Blog consacré à l'Humeur du moment...
  • Contact

Recherche

21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 13:35

Les 36èmes Championnats d’Afrique des Jeunes (garçons et filles), catégories d’âge des 14 ans et moins et 16 ans et moins, ont lieu au Kenya, jusqu’au 23 mars prochain. La plupart des pays africains sont représentés dans ces championnats qui réunissent, chaque année, ce qui se fait de mieux dans ces catégories. La plupart des pays, mais pas l’Algérie. C’est une nouvelle absence du tennis algérien après ceux de  l’an dernier. On se souvient que les joueuses seniors et les juniors garçons avaient été, respectivement, privés de Fed Cup, qui est l’équivalent féminin de la Coupe Davis chez les Messieurs, et de Championnats d’Afrique. Les deux dossiers de sortie avaient été refusés par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour « pronostics insuffisants ». Pour la Fed Cup, certains avaient même avancé » que l’âge des joueuses sélectionnées, du moins pour quelques-unes d’entre-elles, avaient été remis en cause. »

Nous avions fait part, en son temps, de cette réaction de la tutelle.

Voici que le nouveau bureau exécutif de la Fédération algérienne de tennis (FAT), présidé par le Dr Mohamed Bouabdallah, élu le 16 février dernier seulement, se retrouve, à son tour, confronté à la même situation que le BE précédent : un dossier de sortie pour les Championnats d’Afrique des jeunes, qui n’aboutit pas, au motif, selon des sources crédibles, que « cette compétition n’est pas reprise dans le plan d’action 2013. » Or, ce fameux plan ne peut être exigé, à notre sens, ni du bureau fédéral sortant, qui ne pouvait s’engager à l’avance  sur la période 2013-2016, et ce, sachant que son mandat 2009-2012 était arrivé à expiration, ni du nouveau bureau installé depuis quelques jours à peine. Dans cette malheureuse histoire de dossier de sortie 2013, ce sont encore les jeunes qui subissent les affres de la bureaucratie. Et, peut-être, plus que les autres, Inès Ibbou, la révélation de ces derniers mois, prévue dans la sélection nationale. Une chance de médaille qui s’envole.

En marge des Championnats d’Afrique, la Confédération africaine de tennis (CAT) tient, traditionnellement, son assemblée générale. Toujours de source sérieuse, nous apprenons que le président de la FAT n’y sera pas. Il aurait pris sa décision en raison de l’absence au Kenya de ses jeunes joueurs et joueuses. Une chaise vide dont certains sauront profiter au moment de prendre des mesures engageant l’avenir de la discipline dans notre continent…

Partager cet article

Repost 0

commentaires