Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de OAO DZ
  • Le blog de OAO  DZ
  • : Un Blog consacré à l'Humeur du moment...
  • Contact

Recherche

15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:30

Ceux qui espéraient du changement en sélection nationale à l’occasion de la 10ème édition des Jeux africains de Maputo (Mozambique) en seront pour leurs frais. En effet, le Directeur technique national (DTN), Mohamed Lamine Bakhti, adepte, probablement, du « mieux vaut tenir que courir »,  a opté pour la prudence en sélectionnant des éléments qui ont déjà fait largement leurs preuves dans les différentes compétitions internationales auxquelles ils ont pris part ces dernières années. Il s’agit de deux joueurs, le Champion d’Algérie en titre, Abdelhak Hameurlaïne, et le finaliste de l’édition 2011, Sid Ali Akili. Pas de surprise non plus dans la sélection féminine où l’on retrouve la Championne d’Algérie de la présente saison, Assia Halo, et l’algéro-brésilienne, Samia Medjahdi. Cette dernière, qui avait atteint le classement mondial, il y a quelques saisons, évolue en France. Licenciée au Tennis Club de Denain, elle est entraînée par Christophe Honthaas. Les trois premiers sélectionnés cités appartiennent au Groupement Sportif des Pétroliers (GSP), un club qui domine littéralement la compétition nationale, dans la catégorie des seniors, depuis belle lurette. A Maputo, les deux joueurs seront encadrés par Saïfi Batiche, les deux joueuses par Mourad Meghari. La délégation algérienne sera conduite par Hocine Cheghib, un membre du bureau fédéral. Les tableaux de simple et de double sont programmés du 11 au 17 septembre prochain, à Jorden Tondura.

Prudent dans la composition de l’équipe nationale, que nul ne peut, objectivement, contester, le DTN l’est également au niveau des pronostics. M. Bakhti ne s’engage pas, en effet, sur ce terrain mouvant, et ce, contrairement à ses collègues des onze fédérations qui parlent d’or à Maputo (Athlétisme, handisports athlétisme, boxe, canoë-kayak, échecs, handball messieurs, judo, karaté, natation, voile, volley-ball filles). Bref, le tennis algérien, qui n’a pas de joueurs, ni de joueuses, classés au plan mondial (ATP et WTA), à l’exception de Lamine Ouahab, la joue modeste à quelques jours de l’ouverture des Jeux africains de Maputo.

Partager cet article

Repost 0

commentaires