Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de OAO DZ
  • Le blog de OAO  DZ
  • : Un Blog consacré à l'Humeur du moment...
  • Contact

Recherche

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 21:39

C'est à n'y rien comprendre: le tennis algérien, décidément, marche sur la tête. Ce sport n'a, hélas, que quatre arbitres internationaux. Plutôt que de tout faire pour en augmenter le nombre, la Fédération algérienne de tennis (FAT) fait, au contraire, dans la politique de la terre brûlée. C'est ainsi que les championnats d'Algérie ont été dirigés par des arbitres qui sont loin d'avoir les compétences de ceux que la FAT cherche à marginaliser à tout prix. Dernière injustice en date: tout est fait pour les empêcher d'aller à l'assemblée générale ordinaire qui se tiendra dans les prochains jours, et ce, en les mettant à l'écart de la réunion qui doit désigner le représentant de cette corporation. Et pour éviter toute surprise, sait-on jamais, le responsable de cette triste affaire, qui a proposé une seconde réunion, a recommandé aux arbitres convoqués de n'en rien dire aux internationaux !! Tout se fait en catimini  parce qu'on a peur de la contradiction. Indignés par cette attitude incompréhensible mais surtout, inadmissible, les "mis à l'écart" ont décidé, à juste titre, d'en informer le ministre de la Jeunesse et des Sports.
Quand toutes portes se ferment, il faut frapper plus haut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires