Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de OAO DZ
  • Le blog de OAO  DZ
  • : Un Blog consacré à l'Humeur du moment...
  • Contact

Recherche

20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 17:56

Après trois années d’une regrettable absence, de 2012 à 2014, pour refus de dossier de sortie par le ministère des Sports, la sélection nationale féminine (déjà absente de 2006 à 2008) a fait, enfin, son retour dans l’édition 2015 de la Fed Cup, Groupe III- Europe-Afrique, qui s’est déroulée au Monténégro, du 14 au 18 avril. Nous rappellerons que l’Algérie, représentée par Amira Benaïssa et Ines Ibbou, a perdu ses deux rencontres dans la phase de poules : 2-1 face à la Norvège, 3-0 contre le Danemark (promu au Groupe II en 2016, en compagnie de la Lituanie). En poule de classement, l’EN a surclassé la formation du pays hôte (3-0), terminant ainsi à la 9ème place, à égalité avec la Namibie.

Pour sa première sélection, Ines Ibbou, une jeune joueuse de 16 ans, dont on n’a pas fini de parler, a battu la Norvégienne Emma Flood (492 WTA), sur le score de 6-3 5-7 6-3. On retiendra, pour l’histoire, qu’elle a empoché son premier double (avec Amira Benaïssa) en dominant les Monténégrines Nikoleta Bulatovic- Kristina Samardzic, sur la marque de 6-4 6-2.

Des débuts en 1997

L’Algérie a entamé en 1997 son parcours en Fed Cup, par le Groupe II, organisé en Turquie. Notre sélection était composée de Warda Bouchabou, Lamia Hameurlaine et Samira Takourabet (Capitaine : Mohamed Bouchabou). Cette première participation s’était soldée par deux victoires, Cameroun (3-0) et Islande (3-0), et trois défaites, Yougoslavie (3-0), Irlande (2-1) et Tunisie (2-1). Le premier simple gagné par une joueuse algérienne est l’œuvre de Lamia Hameurlaine, face à l’Irlandaise Zara Wolseley (6-0 6-1), le premier double victorieux est revenu à la paire Lamia Hameurlaine - Samira Takourabet, qui s’était imposée aux Camerounaises Christine Njeuma- Nathalie Sienkob (4-6 6-1 6-0). Les deux succès ont été obtenus en 1997.

Après l’édition 2015 de la Fed Cup, Feriel Esseghir est toujours la joueuse algérienne la plus jeune dans cette épreuve. Elle avait débuté en Turquie, le 5 mai 1998, à l’âge de 14 ans et 189 jours, par une victoire en double (avec Lamia Hameurlaine comme partenaire) acquise aux dépens des Chypriotes Daphne Nicolatou- Eleni Pilava Papanikolaou (4-6 6-1 6-3).

Feriel Esseghir (8 victoires- 17 défaites) et Assia Halo (7-18) détiennent le record de participation avec 25 sélections (simple et double).

Après le Monténégro, l’Algérie a maintenant 19 Fedcupwomen.

Partager cet article

Repost 0

commentaires